La bûche Suédoise

découverte yakasurvie 2019 buche suédoise
Avant-propos : La bûche Suédoise a plusieurs appellations. Vous la retrouverez peut être sous le nom de « torche Suédoise », « torche Scandinave », « bûche Scandinave », « flambeau Sibérien ou Russe ». . Le feu est un foyer à maîtriser dans le temps et dans l’espace. Si le feu n’est pas maîtrisé, sa propagation vous dépassera par sa vitesse.

Sommaire:

  1. Qu’est ce que la bûche Suédoise ?
  2. Comment fabriquer une bûche suédoise ?
    1. La récolte du bois
    2. La découpe
    3. Le placement des buchettes
    4. La mise à feu
  3. Rappel des précautions d’usage d’un feu
    1. Choix de l’emplacement
    2. Éteindre votre feu


1/ Qu’est-ce que la bûche Suédoise ?


Nous savons tous que le grand problème d’un feu est de ramasser assez de combustibles pour le faire durer dans le temps. De plus, dans une situation de survie, l’énergie est précieuse. Alors, il faut au maximum limiter les déplacements et les efforts physiques si nous le pouvons. Et la récolte de combustibles nous pousse à énormément nous déplacer.
La bûche Suédoise nous permet de limiter les déplacements par la faible récolte, mais aussi de bénéficier d’un feu avec une longue durée de vie et avec un rapport calorifique important. De plus sa géométrie allongée (colonne) permet de pratiquer ce feu dans des situations difficiles. En effet, une colonne limite la combustion à la base et donc d’être en contact direct avec l’humidité.

Pour synthétiser, nous pouvons donc dire que la bûche suédoise est une technique de feu alliant feu (longue durée de vie et puissant) et faible dépense énergétique.


Histoire
Selon la tradition populaire, pendant la guerre de Trente ans, les Suédois ont mis le feu à leurs entrepôts avec ces bûches ardentes et rougeoyantes. Cela avait l’avantage que les troupes n’avaient pas à transporter leur propre bois de chauffage, mais pouvaient s’approvisionner sur place, car même le bois fraîchement battu pouvait brûler grâce à l’effet de cheminée. A cette époque, cependant, ils devaient se débrouiller avec une scie à métaux ou une hache en tant qu’outil de production.


2/ Comment fabriquer une bûche Suédoise ?


Nous allons ici décrire les étapes nécessaires à la fabrication d’une bûche Suédoise en toute sécurité tout en restant très efficace.


a/ Récolte du bois

 

En ce qui concerne la récolte du bois, il faut tout d’abord savoir que tous les bois peuvent être utilisés. Néanmoins, nous vous conseillons d’utiliser du bois mort. Simplement, il vous faudra vous imposer un diamètre minimum de 20 cm. Et pour que ce soit un feu agréable et puissant, nous vous conseillons une hauteur de 40 cm.

 

L’outillage nécessaire pour cette étape est tout simplement une scie (pliante ou non). Cette scie est nécessaire afin d’obtenir une coupe bien droite. Cette coupe donnera de la stabilité à votre colonne de bois.

b/ La découpe

Pour la découpe de cette bûche, il n’y a rien de plus simple. Il suffit dans un premier temps de la couper en deux parties égales, puis chacune de ces parties une nouvelle fois en deux parties égales. Ce qui vous donnera vos quatre bûches de tailles plus ou moins égales.
L’outillage requis ici est soit :
  • Une hache (ou une hachette),
  • Une machette (placer la machette à l’endroit de la future séparation et frapper un bout de bois contre votre machette. Cette action vous permettra de couper votre bûche),
  • Un couteau (si votre lame vous permet de réaliser la même action que la machette).
Option : vous pouvez adoucir les arrêtes intérieur des bûchettes afin de faciliter la circulation du feu au début de la combustion.

c/ Le placement des bûches

A ce stade vous allez presque pouvoir allumer votre feu. La mise en place des bûches est très importante. L’espace entre chaque bûche ne doit ni être trop grand ni trop petit. Nous vous conseillons de créer un espace entre chacune de 2 cm à 4 cm maximum. Cet espace permettra de lancer le feu, mais aussi de préserver la proximité des bûches avec le temps. Vous comblerez alors les vides avec des combustibles facilement inflammables (écorce de bois, herbe sèches, initiateur…).
Méthode et outillage :

  • Utilisation de cerclage réalisé à l’aide de branche souple pour fixer les bûches. Vous pouvez aussi utiliser un cerclage en acier si vous en avez un. (ATTENTION : En aucun cas vous devriez utiliser une corde ou cordelette. Elles vous seront bien utiles pour d’autres situations).
  • Si vous n’avez pas de cerclage, vous pourrez creusez un trou dans la terre correspondant au minimum au diamètre de votre bûche suédoise. Ensuite pour placerez votre bûche et remblaierez de terre pour assurer la stabilité de la colonne.
  • Vous pouvez aussi mettre le sol de niveau et stabiliser votre structure à l’aide de grosses branches.

d/ La mise à feu

Vous y êtes ! Le moment tant attendu se fait sentir. Préparez l’emplacement en dénudant votre sol (environ 2 m de diamètre)
Après avoir réaliser l’ensemble des étapes correspondantes, il ne vous reste plus qu’à mettre le feu à vos initiateurs (qui pour rappel sont entre les bûches). Et c’est parti le feu démarre.


e/ Autre possibilités de réalisation

Bûche Suédoise petit diamètre - Yakasurvie

Bûche Suédoise petit diamètre – Yakasurvie

Nous avons la possibilité de profiter des avantages de la bûches suédoise sans l’utilisation de scie, de machette ou de couteau. En effet, si le matériel vous fait défaut et que vous n’avez aucun outil à disposition sachez qu’il est toujours possible de la réaliser. On s’écartera de la bûche traditionnelle mais l’utilisation sera la même. Pour se faire, récolter plusieurs branches sèches et droites de préférence essayer de conserver des diamètres assez important (>5cm pour qu’elle ne se consume pas trop vite). Plantez les dans le sol en cercle pour un meilleur maintien. Puis répéter le même processus que la bûche traditionnelle pour l’allumage.

Bûche Suédoise petit diamètre - Yakasurvie

Bûche Suédoise petit diamètre – Yakasurvie



3/ Rappel des précautions d’usage d’un feu

Notre devoir de formateurs nous oblige à vous rappeler les précautions à prendre durant la conception et l’utilisation d’un feu.

a/ Choix de l’emplacement

L’emplacement n’est pas à négliger du tout. C’est le point qui vous permettra d’assurer votre propre sécurité. La propagation d’un feu dans l’environnement peut être si rapide que vous ne pourriez en aucun cas agir. Alors vous devrez :
  • Minimiser l’impact du vent.
  • Préparez l’emplacement en dénudant votre sol (environ 2m de diamètre).
  • Laisser au moins 3 m de distance entre le feu et les combustibles.
  • S’assurer d’avoir suffisamment d’eau pour éteindre le feu.
  • Ne jamais laisser le feu sans surveillance.
  • Il vous faut obligatoirement éteindre le feu lors de votre départ du camp.

b/ Éteindre votre feu

Lors de votre départ, vous devrez OBLIGATOIREMENT éteindre votre feu. Pour ce faire vous devrez répéter les étapes suivantes :
  • Versez de l’eau sur le feu. (sable, terre…).
  • Remuez les cendres (bâton, chaussures …).
  • Étouffer au maximum le feu (en le piétinant).
Si de la fumée se dégage encore du foyer ou que les cendres sifflent, répéter les étapes jusqu’à dissipation totale de cette dernière.
Article rédigé par Tank
Articles Similaires
1 Commentaire
  1. Avatar Frigola Nathalie

    J aime beaucoup les deux articles sur le feu . J ai appris plein de choses et comme d habitudes Éric explique a la perfection .

Laisser un commentaire